Connexion

publié le vendredi 03 août 2018

Pologne 2018

Bonjour à toutes et tous !

Voici les nouvelles de Pologne….celles-ci sont tardives, mais justifiées par le fait que nous souhaitions avoir des images...le circuit étant éloigné de la berge et notre photographe absent…vous nous excuserez de la très mauvaise qualité des quelques images glanées de ci de là .

Donc la Pologne…beau périple de 1900kms…beau temps, très beau plan d’eau…bon, ça, c’est pour le coté touristique…

Coté course….la préparation très compliquée et très tardive du bateau a apporté son lot de problème

Je vous rappelle le contexte lors des 24 heures de Rouen le bateau a été autorisé à courir mais ne devait plus être engagé sur une manche de championnat du monde pour un pb de conformité aux règles de celui-ci.

Donc pour participer aux deuxièmes et troisièmes manches de ce championnat nous devions venir avec un autre bateau.

Pour en avoir un performant, nous nous sommes lancés dans une modification de coque qui nous a vu découper les patins, les regreffer à une position différente, le tout dans le but d’améliorer sa portance et sa flottabilité. Ce fut un très gros chantier, sans garantie de réussite et avec la possibilité de perdre un patin au premier virage !!!

Pour essayer ce bateau nous avions fait l’impasse sur la course de vichy. Celui-ci semblait très performant

Donc celui-ci fut peint en blanc deux jours avant le départ et le montage presque terminé la veille de partir soit le mardi soir pour un départ le mercredi matin… Les essais se sont bien déroulés, confirmant en présence d’autre bateaux que les modifications effectuées apportaient un vrai plus.

Nous pouvions prendre part l’esprit tranquille à la parade, à la séance photos de tous les participants et prendre un moment de détente.

Lors de la première course, un pb d’embase nous a provoqué une grosse chauffe moteur, laquelle a fait claquer des joints entrainant également des pb électroniques …brefs le temps passé à dépanner ne nous a pas permis d’être sur l’eau plus de la moitié des tours du vainqueur, donc nous n’avons pas été classés.

Pour ce qui est de la deuxième course, les choses se sont passées un peu différemment. Le bateau enfin opérationnel, nous avons pris un très bon départ et avons été second derrière celui qui allait devenir champion du monde d’endurance 2018, pendant un bon moment lorsqu’un incident de course d’un bateau de la catégorie supérieure par effet papillon, a ruiné un peu nos espoirs de bien finir : lors du tonneau d’un bateau Nollet, nous avons enfourné et cassé une pointe du bateau. Le temps de revenir à quai, gruter, réparer et repartir, l’avance que nous avions prise avait disparu. La même mésaventure devait une fois de plus nous arriver dans le dernier tiers de la course.

A l’issue de celle-ci nous finissons donc 6éme.

La seule consolation que nous avons, c’est que le travail fourni pour construire ce bateau est payant. Il est performant, il vire bien, il n’est pas vicieux. Les patins tiennent bien…sauf les pointes, mais ce ne sera qu’un mauvais et lointain souvenir lors des prochaines courses.

A très bientôt à Chalon sur Saône et Caen…

Jm